Archives - Palmarès des véhicules d'entreprise 2017

Le palmarès des véhicules les plus immatriculés en entreprise en 2017

(Paris, le 17 janvier 2018)

Le palmarès 2017 réalisé par l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise classe les cinq meilleures ventes de voitures dans chacun des six segments de marché : véhicules : Economique, Inférieur, Moyen-Inférieur, Moyen-Supérieur, Supérieur et Luxe. Voici les résultats cumulés sur l’année 2017.

En 2017, malgré la volonté politique bien affirmée d’en finir avec le diesel, ce dernier reste prédominant dans les parcs automobiles. Hormis les citadines Essence du segment économique et deux modèles Essence de Renault et Peugeot dans le segment Inférieur, tous les autres modèles du palmarès sont, cette année encore, des Diesel.

  • Sur le segment Economique, la Renault Twingo Essence, la Renault Zoe électrique et la Fiat 500 Essence s’imposent, avec respectivement 4 986, 4 081 et 3 460 immatriculations. Rappelons que la Twingo occupait déjà la première place du podium en 2016. La voiture électrique de Renault gagne pour sa part une place en 2017 et passe devant la Fiat 500. Les deux autres citadines du Top 5 sont deux modèles Essence : la Peugeot 108 et la Smart Fortwo, avec respectivement 1 806 et 1 634 immatriculations. Une confirmation, sur le segment Economique, le diesel a totalement disparu des meilleures ventes.

  • Sur le segment Inférieur, pour la deuxième année consécutive, le Top 3 est identique à celui de 2016 et de 2015, avec la Renault Clio Diesel en première position (29 676 immatriculations), suivie de la Peugeot 208 Diesel (17 704 immatriculations), et de la Citroën C3 Diesel (11 157 immatriculations). Au pied du podium, on trouve toutefois deux Essence, la Renault Clio (8 743 immatriculations) et la Peugeot 208 (6 655 immatriculations), preuve que cette motorisation trouve peu à peu sa place sur ce segment.

  • Sur le segment Moyen-Inférieur, une nouvelle venue se hisse en tête du podium 2017 : la Peugeot 3008 Diesel avec 27 723 immatriculations, lancée en octobre 2016 et dont la percée a été très importante en quelques mois. Elue « Voiture de l’année 2017 », elle détrône la Peugeot 308 Diesel (20 966 immatriculations). Quant à la Renault Megane Diesel (19 556 immatriculations), elle perd une place et se classe à la 3ème position.

  • Sur le segment Moyen-Supérieur, l’année 2017 est marquée par l’arrivée de la Volkswagen Tiguan Diesel qui comptabilise 8 438 immatriculations. Ce modèle passe devant le Renault Kadjar Diesel qui rétrograde en deuxième place avec 7 991 immatriculations. Le Nissan Qashqai Diesel, comme les deux dernières années, occupe la troisième position avec 5 171 immatriculations en 2017, contre 7 808 en 2016. Le Volkswagen Passat Diesel et la Peugeot 508 Diesel suivent de près, avec respectivement 5 064 et 4 668 immatriculations.

  • Sur le segment Supérieur, la Renault Talisman Diesel reste en tête sur ce segment avec 5 072 immatriculations en 2017, contre 5 433 en 2016. La Mercedes GLC Diesel fait une entrée remarquée dans le classement, à la seconde place, avec 3 125 immatriculations. Il prend la place du Renault Espace Diesel, rétrogradé en 3ème position (3 100 immatriculations). La Volvo XC60 Diesel, poursuit son déclin avec 2 200 immatriculations, suivi de près par l’Audi Q5 Diesel (1 924 immatriculations).

  • Sur le segment Luxe, la BMW Serie 5 Diesel avec 1 188 immatriculations vient détrôner l’Audi A6 Diesel qui ne comptabilise plus que 960 immatriculations en 2017, contre 1 585 en 2016. Juste derrière, la Mercedes classe E Diesel s’immisce sur la dernière marche du podium avec 908 immatriculations.  Rappelons qu’en 2016, c’est la Mercedes GLE Diesel qui occupait la troisième place ; en 2017, elle n’apparait plus dans le classement des cinq premiers modèles. Toujours pas de modèle français dans ce segment, trusté par les constructeurs allemands.

...................................................................

Le palmarès des véhicules les plus immatriculés en entreprise au premier semestre 2017

(Paris, le 11 juillet 2017)

Le palmarès de l'Observatoire du Véhicule d'Entreprise (OVE) est réalisé sous la forme d’un Top 3 des véhicules les plus immatriculés, dans chacun des six segments de véhicules : Economique,  Inférieur,  Moyen-Inférieur,  Moyen-Supérieur,  Supérieur et Luxe. Voici les résultats cumulés sur les six premiers mois de 2017 (janvier à juin).

Un constat s'impose toujours: la prédominance du diesel dans les parcs automobiles. Hormis les deux modèles essence de Renault et de Fiat dans le segment économique, tous les autres modèles du palmarès sont des diesel. Les motorisations essence commencent toutefois à se faire une « petite place au soleil » dans les flottes d’entreprise et sur certains segments, comme le montrent les commentaires ci-dessous.  

 

(Source AAA-Data, retraitement OVE)

 

Quels sont les points à retenir, segment par segment, au premier semestre 2017 par rapport au bilan 2016 ?

• Sur le segment Economique,  la Renault Zoé électrique prend la seconde place du classement devant la Fiat 500, qui était pourtant deuxième de sa catégorie en 2016 et 2015.

• Pas de changement dans le segment Inférieur  sur les trois premiers véhicules immatriculés. La surprise vient des 4eme et 5eme positions, occupées par des modèles essence : il s’agit de la Clio (3 864 immatriculations) et de la Peugeot 208 (3 493 immatriculations).

• Les cartes sont rebattues sur le segment Moyen-Inférieur, avec l’arrivée en force du Peugeot 3008. Ce modèle est en effet passé en l’espace de six mois de la 10eme à la 1ere place du segment (12 093 unités), devant la Peugeot 308 diesel qui dominait  le classement depuis deux ans.

A noter que le modèle 3008 se positionne aussi comme le premier modèle essence de ce segment, à la 8eme place. Pour mémoire, fin 2016, le premier modèle essence (il s’agissait de la Peugeot 308 n’arrivait qu’en 14eme position).

• Changement de leader également sur le segment Moyen-Supérieur au cours du premier semestre 2017 : le Volkswagen Tiguan diesel détrône le Renault  Kadjar diesel, avec 4 883 immatriculations.

Le premier modèle essence se classe à la 20eme place : il s’agit du Renault Kadjar (498 véhicules), qui pointait à la 28eme place fin 2016. Quant au premier modèle hybride simple, le Toyota C-HR, il se classe en 11ème position (1 089 immatriculations), alors qu’en 2016, le premier modèle hybride  (Toyota Prius) se classait à la 22eme place. 

• Sur le segment Supérieur, pas de changement pour les deux premières places du podium. Mais à la 3eme place, le Mercedes GLC diesel passe devant le Volvo XC 60 diesel.

• Le segment Luxe reste dominé par les marques allemandes, mais le duel se concentre entre BMW et Audi, avec un changement de leader. La Série 5 prend la première place d’une très courte tête devant l’Audi A6 diesel. Quant à la 3eme place du podium, elle est occupée par la BMW X5 diesel, qui sort la Mercedes GLE diesel de ce trio de tête.

 

   

(Source AAA-Data, retraitement OVE)

 

(Source AAA-Data, retraitement OVE)

 

(Source AAA-Data, retraitement OVE)

 

(Source AAA-Data, retraitement OVE)