Baromètre : la télématique en entreprise

(Paris, le 29 septembre 2016)

L'OVE, en partenariat ave le CSA, s'est penché sur la télématique au sein des flottes d'entreprise, en France et en Europe.

Ce sondage, réalisé dans le cadre du Baromètre 2016 sur les flottes d'entreprises, met en lumière la pénétration de la télématique au sein de flotte et les motivations des gestionnaires de flottes.

En voici les principaux enseignements :

  • La France, d’une manière générale, est en retard sur le reste de l’Europe en matière de télématique (23% des gestionnaires français ont installé une solution télématique contre 33% des gestionnaires en Europe). Cette situation est peut-être liée à l’offre disponible en France, qui ne s’est développée que récemment par rapport à d’autres pays.

 

  • Quelle que soit la taille du parc, la France est en retard par rapport à l’Europe. Le différentiel est plus important sur le segment des très grands parcs (26% d’entreprises qui ont développé la télématique en France contre 38% en Europe).

 

 

  • En 2016, la réduction de la consommation de carburant est l’argument n°1 mis en avant en France par les gestionnaires pour l’utilisation de la télématique (30%).

 

  • En revanche, l’objectif de traçabilité et de localisation perd du terrain en France (16% contre 40%). On peut à cet égard dire que la télématique a peut être fait les frais en France d’une mauvaise appréciation de son utilité (on a longtemps mis en avant le risque de “flicage” que pouvait représenter la télématique).

 

  • L’autre atout important de la télématique aux yeux des gestionnaires est la réduction des frais de maintenance (19% vs 14%).

 

  • Un argument qui monte entre 2013 et 2016: améliorer la sécurité des conducteurs au volant (14% vs 5%).