Choisir le bon pneu

(Paris, le 1er décembre 2016)
 
Mettre au clair ses attentes et rechercher des éléments factuels de comparaison, à l’aide des étiquettes pneumatiques, avis de spécialistes et autres tests indépendants, rendent le choix plus facile parmi une offre pléthorique.
 
Quelles sont vos attentes ?
 
Trajets urbains, routiers, autoroutiers ? Conduite souple ou sportive ? Au-delà de la dimension des pneumatiques prévue pour votre véhicule, répondre aux questions sur l’utilisation que vous allez en faire aide à orienter vers un premier choix de gamme ou de marque. Si vous souhaitez avoir une sécurité optimale et minimiser votre coût d’usage du pneumatique, interrogez-vous sur les performances que vous voudrez privilégier entre freinage sur route mouillée, économie de carburant, bruit extérieur du pneu, adhérence au sec, longévité, etc. ?
 
Bien cibler ses attentes permettra donc de mieux choisir le bon équipement pneumatique au moment d’un achat.
 
L’étiquetage, mais pas seulement
 
L’étiquetage des pneumatiques offre une information pertinente et objective sur trois critères susceptibles d'informer un gestionnaire de flottes : le freinage sur sol mouillé (sécurité), l’efficacité énergétique du pneu (consommation de carburant) et le bruit extérieur du pneu (confort acoustique). Toutefois, de bonnes performances sur ces critères peuvent également masquer des manquements sur d’autres caractéristiques tout aussi importantes, par exemple :
• Adhérence sur le sec : tenue de route latérale, distances de freinage, etc. Selon la Chaire d’Accidentologie de l’Université de Dresde en Allemagne, 70 % des accidents en Europe ont lieu sur sol sec. Il ne faut donc pas négliger l’importance de l’adhérence sur le sec.
• Adhérence en virage : toujours selon ce même institut, 25 % des accidents ont lieu en courbe, mais ce sont les plus graves.
• Longévité : elle influence directement le coût à l’usage et fait partie des principales attentes des automobilistes ou utilisateurs professionnels.
 
Sécurité, environnement, longévité, l’équation impossible ?
 
Comme il est rappelé par les manufacturiers premium, s’il est possible de concevoir un pneumatique qui excelle dans certaines performances, il est beaucoup plus complexe de le faire sans détériorer d’autres performances, certaines étant pourtant parfois plébiscitées par les consommateurs.
Comment par exemple faire en sorte qu’un pneu s’échauffe pour adhérer au mieux à la route… mais sans faire grimper en flèche la consommation de carburant? Un exemple parmi d'autres du challenge offert aux manufacturiers. A l’impossible, nul n’est tenu… mais la recherche et l’innovation permettent d’envisager ces équilibres de performances ! En effet, les tests prouvent que les grandes marques arrivent à développer simultanément des pneumatiques qui excellent sur différents niveaux de performances.
 
Pour aller plus loin :