Mazda à la conquête des flottes

(Paris, le 27 février 2019)

Inexistante sur le marché des entreprises, la marque japonaise espère faire de la conquête avec la nouvelle version de la Mazda 3, qui a pour atouts son design et sa technologie.

Mazda est un petit constructeur qui vend tout de même plus de voitures qu’Alfa Romeo en France. Il a bâti sa réputation dernièrement sur des moteurs à l’efficacité assez étonnante. La dernière innovation en date est le SkyActiv-X : un moteur à allumage révolutionnaire qui cumule les avantages de l’essence et du Diesel, mais sans les particules. Ce nouveau bloc sera étrenné à bord de la Mazda 3, d’ici l’automne. Pour le lancement, il faudra se contenter du 1.8 SkyActiv D de 118 ch ou du 2.0 SkyActiv-G de 122 ch. Toutefois, il est à noter que les émissions de CO2 baissent fortement grâce à un système de désactivation des cylindres et d'une hybridation légère 24V M Hybrid constituée d'un alterno-démarreur et d'une petite batterie lithium-ion.

Si l’économie de carburant est un atout pour le marché des flottes, ce n’est pas le seul de cette berline compacte, proposée en version 4 ou 5 portes. Il y a d’abord le design, plus italien que japonais. Ensuite, Mazda fait l’éloge de la simplicité, de façon à rendre la conduite moins stressante et plus naturelle. Cela se traduit par une foule de petits détails, dont la suspension, la position de conduite au volant et l'interface homme-machine (tableau de bord digital et affichage tête haute sur le pare-brise). La marque japonaise a mis aussi un soin particulier à rendre par exemple agréables les sons, pour plus de confort et de plaisir. Ce travail a été réalisé avec Bose, un partenaire incontournable de l'industrie automobile. Le résultat se traduit par un système audio assez bluffant, dont les 12 haut-parleurs ont été implantés à des endroits stratégiques et en rupture avec ce qui se fait d'habitude.

Concernant  la sécurité, la Mazda 3 fait le plein d'équipements, avec même quelques gadgets que l'on retrouve sur des modèles plus haut de gamme.  Par exemple, la marque a installé une caméra infrarouge qui est là pour surveiller le conducteur au niveau du regard et attirer son attention en cas de danger. La Mazda 3 dispose également du système de reconnaissance active d’obstacles en marche avant (FCTA) et du système CTS (Système d’aide au trafic).

Le constructeur japonais a aussi revu le système Mazda Connect. C'est sur un écran central de 8,8 pouces, idéalement placé en haut de la planche de bord et dans l'axe du regard qu'apparaissent les fonctions navigation, audio et communication. Le tout se pilote à partir d'une molette entre les sièges (placée de façon plus judicieuse pour le bras) que l'on tourne et sur laquelle on clique, et à partir de la reconnaissance vocale (optimisée sur ce modèle). Le GPS est plus précis grâce à un nouveau capteur gyro 3D. Mazda facilite également la connectivité avec le smartphone. Une fois qu'il est relié par câble, et pour peu que le modèle soit compatible, le conducteur peut accéder aux fonctions Android auto de Google et CarPlay d'Apple. Whatsapp et Spotify font partie des applications que l'on retrouve sur l'écran de bord. A noter que la Mazda 3 propose également sur son écran un mode d'emploi numérique de la voiture.