Panasonic se rêve en architecte de la "smart-city"

(Paris, le 25 octobre 2018)

Panasonic, ce n’est pas seulement l’électronique grand public et les téléviseurs à écran plat. C’est aussi - et de plus en plus - un concepteur de « smart city ».

Un premier projet a été lancé en 2015 dans la ville de Fujisawa, à 30 km à l’ouest de Tokyo. Un second est en cours aux Etats-Unis avec la ville de Denver dans le Colorado. L’objectif est de transformer 160 hectares de terrain vague, près de l’aéroport international de Denver, en une ville intelligente, durable et connectée.

Cette zone expérimentale vient s’insérer dans le vaste projet de déploiement de villes intelligentes de Panasonic baptisé « CityNow ». L’idée est de créer un hub technologique pour la gestion de la consommation d’énergie et de l’eau, l’optimisation des transports et la sécurité. Cette nouvelle ville intelligente se présente pour le moment comme un laboratoire « vivant » destiné à créer des agglomérations intégrant les technologies nécessaires à l’amélioration du quotidien des populations.

Grâce à ce partenariat, qui pourrait durer jusqu’en 2026, la région de Denver a été équipée de Wifi, de lampadaires LED, de capteurs de pollution et d’embouteillages, de caméras de sécurité, de kiosques interactifs, ainsi que d’un micro-réseau à énergie solaire permettant d’alimenter toute la zone en électricité pendant 72 heures en cas de panne de courant.

Pour la conception des routes intelligentes prévues sur un tronçon d’autoroute de 15 km, Panasonic et la ville de Denver se sont associées avec le ministère des Transports du Colorado pour développer un système à 72 millions de dollars appelé « Road X ». Ce système serait en mesure de fournir des recommandations de navigation basées sur des modèles de trafic en temps réel, et créerait des  garde-fous virtuels qui alerteraient les conducteurs lorsqu’ils quittent leur voie. L’objectif est de faire baisser les accidents en facilitant la connexion entre les véhicules.

Une entreprise française est embarquée depuis quelques mois dans ce projet. Il s’agit d’EasyMile, spécialisée dans la conduite autonome. Une de ses navettes autonome relie une station de tramway à des lignes de bus dans toute la région de Denver.  

En cas de succès du déploiement américain de « CityNow », Panasonic pourrait étendre ce projet à d’autres villes américaines, voire ailleurs dans le monde. Panasonic a ainsi été retenu pour créer la smart-city d’Oslo en Norvège. Le projet de construction de l’Oslo Airport City devrait être lancé en 2019, sur une superficie de quatre millions de kilomètres carrés.