Vers un identifiant unique pour la voiture connectée

Chez les constructeurs, le maître-mot de la relation client est « renforcer l'expérience utilisateur ». Une expérience qui peut justement devenir très attractive, grâce au numérique. La stratégie des grandes marques consiste donc à ferrer le client, pour qu'il se sente bien au sein d'un écosystème dont il n'aura pas envie de sortir. Exactement comme ce que font au quotidien les géants de la téléphonie et de l'internet. 

Tant chez BMW que chez VW, la stratégie consiste à personnaliser les services autour du client. Elle repose sur un identifiant qui est un peu l’équivalent du numéro de sécurité sociale.

« Tant que vous êtes client de BMW, il y a tout un écosystème autour de vous », explique Dieter May, le Vice-Président en charge des services connectés de la marque allemande. L’idée est  que les préférences du client soient stockées dans le cloud et transférables d’un véhicule à l’autre. Par exemple, si un propriétaire de BMW décide lors d’un voyage de prendre un véhicule en autopartage chez DriveNow, il pourra retrouver à bord ses réglages personnalisés. Ces derniers peuvent concerner les webradios ou la mémorisation des positions de siège ou de climatisation.

Ainsi, ce qui relevait jusqu’à présent du rêve devient progressivement une réalité. La vision se concrétise à partir d’un identifiant, obtenu lors de l’inscription au portail My BMW, afin de bénéficier des services ConnectedDrive et du Store qui va avec. Il suffit de s’identifier au moment d’accéder à bord, la reconnaissance pouvant se faire par le smartphone et une application par exemple.

Même s’il s’ouvre à des partenaires, tels qu’Apple, Samsung ou Amazon, pour les montres connectées ou les enceintes connectées, et en attendant l’arrivée programmée d’ici quelques mois de services proposés par Microsoft (Cortana, Office, Skype…), BMW entend bien garder la maîtrise de son écosystème. Le constructeur propose en effet des applications dédiées à la conduite et entend séduire le client par sa propre technologie (intelligence artificielle pour mémoriser les itinéraires préférés, surveillance en vidéo de la voiture quand elle est garée, contrôle à distance, transfert de l’itinéraire du GPS en mode piéton).

Il en est de même pour Volkswagen. Le cloud est une formidable opportunité pour stocker des informations et proposer des personnalisations ludiques. Comme chez BMW, il a été envisagé de transférer les préférences de conduite dans un véhicule de location ou d’autopartage, avec la configuration du tableau de bord et de l’éclairage intérieur.