Voiture connectée: en route vers la 5G

(Paris, le 19 Mars 2018)

Le Mobile World Congress de Barcelone confirme l’intérêt des constructeurs et des opérateurs pour la 5G. Avec 2020 en ligne de mire, les constructeurs poursuivent les tests et se préparent à déployer leur technologie. 

Parce que c’est le local de l’étape, et qu’il a déjà un partenariat avec l’opérateur Telefonica, Seat aimerait pouvoir lancer rapidement un test à grande échelle dans Barcelone autour de la 5G. « Nous voudrions être dans les premiers », a confié le PDG Luca di Meo lors du Mobile World Congress. « Pour identifier les cas d’usage qui seront les plus utiles pour les clients, il vaut mieux mener des expérimentations avant le déploiement de la technologie en 2020 », a-t-il indiqué. Seat consulte aussi d’autres opérateurs, dont Orange. L’opérateur français est d'ores et déjà impliqué dans plusieurs tests avec des véhicules. Les résultats de ses expérimentations ont d'ailleurs été présentés à Barcelone.

La 5G, quant à elle, était partout sur le salon. Notamment chez Qualcomm, qui va permettre au groupe PSA de lancer ce qu’on appelle le C-V2X, une technologie cellulaire permettant de faire dialoguer les véhicules entre eux et avec l’infrastructure. Le lancement commercial est prévu à partir de 2020. Le même Qualcomm exposait un gros SUV (Cadillac Escalade) équipé de ses dernières technologies.

Intel était également présent avec un prototype 5G, prenant la forme d’un monospace Toyota venu du Japon. Le groupe Hyundai est aussi très en pointe. Il a exposé chez l’opérateur coréen SK une Genesis G80 autonome. La voiture a roulé pendant les JO de PyeongChang sur un trajet de près de 200 km, à partir de Seoul. Elle a utilisé ses capteurs, ainsi qu’une liaison en 5 G.

Le futur réseau de téléphonie mobile a même inspiré à Sony une navette autonome, dont le design s’inspire de celui des véhicules d’Easymile. Réalisée en partenariat avec l’opérateur japonais NTT DoCoMo, elle utilise bien sûr la 5G pour récolter de précieuses informations et autoriser des paiements à bord.