Les hybrides renouent avec la croissance en 2017

(Paris, le 11 janvier 2018)

L’année 2017 a été plus favorable pour les hybrides en entreprise que la précédente. Les immatriculations se sont établies en hausse de 23 %, à 18 766 unités (VP + VUL), selon les chiffres de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise. La part de marché ressort ainsi à 2,34 %, soit +0,41 point par rapport à 2016. Il y a un an, les immatriculations de véhicules hybrides affichaient une baisse de 17,5 %.

 C’est le segment de l’hybride rechargeable qui s’est montré le plus dynamique, avec une croissance des immatriculations de 67,2 % (5 699 unités VP et VUL).  Les ventes d’hybrides simples ont, elles aussi, progressé de 10,3 %, à 13 067 unités (VP + VUL).

Ce dynamisme se retrouve aussi sur le marché national puisque, selon les chiffres de l’Avere, 10 803 immatriculations de véhicules hybrides rechargeables ont été enregistrées en 2017, soit une hausse de 67 % par rapport à 2016.

Ces bons résultats s’inscrivent alors que le soutien de l’Etat à l’achat de ces modèles ne cesse de se réduire. Depuis le 1er janvier 2017, les aides à l’achat de ce type de motorisation avaient été encore revues à la baisse. Le bonus sur les hybrides simples avait été supprimé (il atteignait 750 euros en 2016 et 2 000 euros auparavant). Seul ne subsistait que le bonus de 1 000 euros pour les hybrides rechargeables (il a lui aussi disparu le 1er janvier 2018).

L’analyse du Top 10 des VP hybrides (simples et rechargeables) fait ressortir la présence de trois modèles rechargeables, la disparition des hybrides diesel et la domination de Toyota, avec cinq modèles classés dans les dix premières places (contre quatre en 2016).

Le SUV Toyota C-HR hybride fait une entrée remarquée  en se positionnant d’emblée à la 2ème place, tout comme le Mercedes GLC hybrides rechargeable, qui se classe au 4ème rang.  Autre entrée en 2017, la Ford Mondeo hybride (9ème).