PSA: l'offensive électrique se poursuit

(Paris, le 15 juin 2020)

C’est un petit exploit qu’il convient de saluer. Sur les quatre premiers mois de l’année, la Peugeot e-208 a représenté 25 % des ventes de véhicules électriques en France. Elle a, du coup, détrôné, la  Renault ZOE qui caracolait depuis longtemps en tête des modèles électriques les plus vendus dans l’hexagone.

Le groupe PSA joue sur du velours. Avec une même plateforme CMP (Common Modular Platform) pour les modèles compacts et urbains, l’industriel français peut produire des versions électriques sur les mêmes lignes que les véhicules thermiques et adapter la production à la demande. L’offre repose sur un moteur électrique de 100 kW (136 chevaux) et une batterie de 50 kWh autorisant 350 kilomètres d’autonomie en cycle WLTP. C’est ce qu’on retrouve sur la DS 3 e-Tense, la Peugeot e-2008, ou encore l’Opel Corsa-e, qui figurent d’ailleurs en bonne place dans le Top 10 du marché français de la voiture électrique.

Cette solution a été appliquée récemment sur le nouveau trio d’utilitaires e-Partner, e-Jumpy et Vivaro-e. Ils seront mis en vente cet été et permettront peut-être de réaliser de meilleurs résultats sur le marché du VU zéro émission. Celui-ci, qui a progressé de 23 % en Europe avec désormais 1 % des immatriculations, reste toujours dominé par Renault avec son Kangoo (dont la nouvelle version doit bientôt être lancée) et dans une moindre mesure par le Master.

Alors que les ventes de la marque au losange reposent surtout sur la ZOE et le Kangoo Z.E, le groupe PSA peut faire valoir une offre plus riche. Il se permet même d’innover avec l’AMI chez Citroën : une citadine ultra-compacte dont le modèle économique est aussi très novateur (location à l’heure ou à l’année, ventes en partenariat avec Darty et la FNAC). C’est la réponse de la marque aux chevrons au Twizy, puisque ce modèle est accessible dès l’âge de 14 ans.  Citroën a toujours dans sa gamme l’increvable C-Zéro (au catalogue depuis 2010) et la e-Méhari (conçue par Bolloré mais qui n’est plus produite), le temps de vider les stocks.

Déjà assez large, la gamme du groupe PSA va encore s’agrandir avec l’arrivée chez Citroën d’une C4 électrique cette année et un peu plus tard du Mokka chez Opel. Au total, pas moins de 7 modèles auront été développés à partir de la plateforme CMP et en électrique d’ici 2021. D’ici 2025, 100 % des modèles proposés par les 5 marques du Groupe disposeront d’une version électrifiée (électrique et/ou hybride rechargeable).

Partager

(Paris, le 15 juin 2020)

C’est un petit exploit qu’il convient de saluer. Sur les quatre premiers mois de l’année, la Peugeot e-208 a représenté 25 % des ventes de véhicules électriques en France. Elle a, du coup, détrôné, la  Renault ZOE qui caracolait depuis longtemps en tête des modèles électriques les plus vendus dans l’hexagone." data-share-imageurl="">